vaccins obligatoires en 2018

le pharmacien
Messages : 374
Enregistré le : lun. 1 août 2016 11:56

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar le pharmacien » mar. 13 févr. 2018 16:53

bonjour
C'est le pharmacien du site: https://elixir-suedois.fr/ qui intervient:

ALERTE DGS / ROUGEOLE ( DGS : direction générale de la santé)

Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été signalés en France.
L’épidémie poursuit sa propagation à partir de plusieurs foyers épidémiques en Nouvelle-Aquitaine, puis plus récemment en Occitanie, Bretagne et Provence-Alpes-Côte-D’azur.

Lorsqu’un foyer épidémique de rougeole est identifié, les investigations épidémiologiques mettent en évidence une absence de vaccination, ou une vaccination incomplète, chez la grande majorité des personnes contaminées.

aux médecins: Afin de limiter le risque de propagation de l’épidémie, la Direction générale de la Santé et Santé publique France vous sollicitent pour vérifier le statut vaccinal de vos patients et proposer, le cas échéant, une mise à jour de leurs vaccinations.

Plusieurs cas de transmission nosocomiale ayant été identifiés, nous vous invitons également, si vos antécédents de vaccination ou de rougeole sont incertains, à mettre à jour votre vaccination pour protéger vos patients les plus fragiles.

Pour rappel, tout cas de rougeole fait l’objet d’une déclaration obligatoire auprès de votre ARS, notamment afin de mettre rapidement en œuvre les précautions complémentaires, les investigations épidémiologiques nécessaires, ainsi que les mesures de vaccination autour des cas. La commission technique des vaccinations de la Haute Autorité de Santé recommande en effet de vacciner dans les 72 heures qui suivent le contact les personnes de plus de 6 mois ayant été en contact avec un malade atteint de la rougeole.

Plus d’informations sur le calendrier des vaccinations 2018 : http://solidarites-sante.gouv.fr/calendrier-vaccinal

Plus d’informations sur la vaccination et la maladie : http://www.vaccination-info-service.fr/

le pharmacien

le pharmacien
Messages : 374
Enregistré le : lun. 1 août 2016 11:56

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar le pharmacien » jeu. 22 févr. 2018 15:44

bonjour
c'est le pharmacien du site: https://elixir-suedois.fr/ qui intervient

2018 : épidémie de rougeole...attention!

Selon les données provisoires publiées par Santé publique France, le nombre de cas de rougeole continue à augmenter :
429 ont été recensés depuis le 1er janvier2018 .
À Lille, les cinq cas diagnostiqués sont en lien direct avec l'épidémie de Nouvelle-Aquitaine.

Du 1er janvier 2008 au 31 décembre 2017, soit en 10 ans, plus de 24 500 cas de rougeole ont été déclarés en France - dont près de 15 000 cas pour la seule année 2011 - ayant entraîné 20 décès. L'inquiétude vient du nombre de cas déjà enregistrés en sept semaines depuis début 2018 : 429 cas, dont le décès d'une femme de 32 ans non vaccinée. « L’incidence a été multipliée par 7 comparativement à celle observée sur la même période en 2017, en lien avec un important foyer épidémique en Nouvelle-Aquitaine (70 % des cas déclarés) qui persiste depuis novembre 2017 », souligne Santé publique France. Ce sont ainsi 19 cas qui ont dû être hospitalisés dans un contexte de pneumopathie sévère, dont 6 en réanimation .

L'agence ajoute que « l’incidence des cas déclarés au cours des 12 derniers mois, rapportée à la population générale de l’ensemble du territoire, est de 1,37 cas pour 100 000 habitants, supérieure au seuil de 0,1 cas pour 100 000 habitants retenu par l’OMS pour l’élimination de la maladie ».
Un seuil « dépassé dans 59 départements », les autres départements n'étant pas pour autant à l'abri d'une contamination. Santé publique France ne cache pas ses craintes d'une nouvelle épidémie, liées à « l'ascension rapide du nombre des cas sur les premières semaines de 2018 », comme cela a été observé en 2017 en Roumanie ou en Italie (plus de 5 000 cas).
Une inquiétude partagée par l'OMS qui souligne le regain de la rougeole en Europe avec une augmentation de 400 % du nombre de cas entre 2016 et 2017. « Plus de 20 000 cas de rougeole et 35 vies perdues rien qu'en 2017, c'est une tragédie que nous ne pouvons tout simplement pas accepter », souligne le Dr Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l'OMS pour l'Europe.

À Lille, les cinq cas de rougeole diagnostiqués dans le milieu universitaire depuis le début de l'année sont finalement en lien direct avec l'épidémie sévissant en Nouvelle-Aquitaine. « Un étudiant lillois a rencontré pendant les vacances de fin d'année un ami de l'université de Bordeaux et il a déclaré début janvier un épisode fébrile », peut-on lire dans « Le Quotidien du Médecin ».
Les quatre autres cas déclarés font partie des fréquentations de l'étudiant lillois. Un nouveau cas de rougeole vient d'être signalé à l'hôpital du Mans, qui a prévenu l'agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire et envoyé un courrier à une centaine de familles susceptibles d'avoir été en contact avec ce patient.

le pharmacien

le pharmacien
Messages : 374
Enregistré le : lun. 1 août 2016 11:56

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar le pharmacien » jeu. 22 févr. 2018 16:00

bonjour
c'est le pharmacien du site: https://elixir-suedois.fr/ qui intervient:
nous ne sommes pas les seuls...

Infectiologie
USA : pas de vaccin, pas d'école

Mercredi 21 février, c’était le "School exclusion day" aux Etats-Unis, état de l' OREGON. A partir de ce jour, les enfants qui n’ont pas reçu tous les vaccins obligatoires sont exclus de l'école.

Aux Etats-Unis, dans l’Etat de l’Oregon, mercredi 21 février était le "Jour d’exclusion de l’école". Les enfants qui n’ont pas reçu tous les vaccins à cette date ne peuvent plus aller à l’école. Des opérations similaires ont été organisés dans d’autres Etats américains, comme le Texas et l’Illinois. Cette initiative a été rapportée par le site IFL Science.
Des obligations différentes selon les États

Les vaccins obligatoires aux Etats-Unis varient en fonction des Etats. La plupart du temps ceux contre l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle sont obligatoires. L’an dernier, 30 000 lettres ont été envoyées à des parents pour leur signaler qu’il manquait un ou plusieurs vaccins à leurs enfants. 4646 enfants ont été exclus de l’école par la suite, jusqu’à ce que leur vaccination soit régularisée.
Des exceptions existent

Certaines exceptions sont possibles, si l’enfant présente des risques allergiques ou une insuffisance immunitaire. Il s’agit de raisons médicales qui expliquent en quoi la vaccination peut être dangereuse. Des raisons personnelles, religieuses ou philosophiques peuvent aussi dans certains cas justifier la non-vaccination des enfants. Souvent, la méfiance vis-à-vis des vaccins fait partie des raisons derrière une demande d’exemption.

le pharmacien

le pharmacien
Messages : 374
Enregistré le : lun. 1 août 2016 11:56

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar le pharmacien » mer. 14 mars 2018 13:58

alerte ROUGEOLE au 12 mars 2018

Au 12 mars 2018, 913 cas ont été déclarés depuis le 6 novembre 2017, confirmant le début d’une épidémie en France. L’augmentation rapide du nombre de cas observée depuis les trois dernières semaines (environ 300 cas) fait craindre une épidémie d’ampleur importante.

La proportion de cas de rougeole chez les personnes non ou insuffisamment vaccinées nées après 1980 reste très importante (87%) et reflète l’insuffisance de la couverture vaccinale contre la rougeole en France. Dans ce contexte, nous vous rappelons l’importance de la vérification systématique du statut vaccinal vis-à-vis de la rougeole de toute personne née après 1980 et particulièrement les enfants de 1 à 4 ans, les adolescents, les jeunes parents et les femmes en âge de procréer.

Tout cas de rougeole doit être signalé immédiatement sans attendre les résultats biologiques par tout moyen approprié (téléphone, télécopie…) à votre ARS. Les contacts non ou insuffisamment vaccinés de ces cas doivent pouvoir bénéficier très rapidement des mesures de prévention.

Devant tout patient suspecté de rougeole (présentant une éruption cutanée fébrile caractéristique) la mise en œuvre des mesures barrières suivantes est nécessaire :

- assurer, dans la mesure du possible, la prise en charge du patient à domicile ;

- privilégier les prélèvements biologiques à domicile s’ils étaient nécessaires ;

- isoler le patient, lui faire laver les mains et porter un masque chirurgical ;

- assurer la protection individuelle du professionnel de santé par des mesures de protection de type « air » ;

- rappeler à l’entourage du patient les règles d’hygiène (solutions hydro-alcooliques) ;

- recommander l’éviction de la collectivité jusqu’à 5 jours après le début de l’éruption ;

- aérer les zones de présence du patient car la transmission aérienne du virus reste possible jusqu’à 2 heures dans un espace clos après son départ.


le pharmacien

le pharmacien
Messages : 374
Enregistré le : lun. 1 août 2016 11:56

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar le pharmacien » mer. 14 mars 2018 14:00

Consulter l’aide-mémoire sur les recommandations vaccinales et sur les mesures préventives autour d’un cas de rougeole :

http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/aide-memoire_vaccination_rougeole_2018.pdf

le pharmacien

le pharmacien
Messages : 374
Enregistré le : lun. 1 août 2016 11:56

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar le pharmacien » mar. 3 avr. 2018 05:48

COQUELUCHE:sa résurgence serait liée à un défaut du vaccin plutôt qu’à un défaut de vaccination
un article intéressant sur le sujet:


"Des chercheurs de l’Université du Michigan rapportent dans une étude récente que la résurgence de la coqueluche ces dernières décennies serait due à une perte d'efficacite du vaccin sur le long terme plutôt qu’à une couverture vaccinale insuffisante.

Leurs résultats sont publiés dans Science Translational Medicine le 28 mars 2018.

Plusieurs facteurs favorisent la résurgence de la coqueluche


Des chercheurs américains expliquent dans cette étude que la résurgence de la coqueluche aux Etats-Unis depuis la fin des années 1970 résulterait de plusieurs facteurs : le renouvellement naturel de la population, une couverture vaccinale incomplète, mais ausi une perte progressive de protection par un vaccin efficace mais imparfait et qui confère une immunité à long terme décroissante.

Selon Aaron King, Professeur à l’Université du Michigan où a été menée l’étude, « cette résurgence est la conséquence prévisible du déploiement d’un vaccin qui n’est pas tout à fait parfait et qui ne touche pas tout le monde ». Les résultats de son étude montrent que les tendances récentes de la coqueluche ne sont pas uniquement causées par une baisse de la couverture vaccinale. « Au contraire, l’épidémiologie contemporaine de la coqueluche peut être interprétée comme un héritage de pratiques d’immunisation de longue date ».
L’impact de la couverture vaccinale et de l’immunité

Selon l’étude, le premier vaccin introduit à la fin des années 1940 a conduit à une période « lune de miel » caractérisée par une très faible incidence de la maladie après le début d’un programme de vaccination. En effet cette incidence s’est retrouvée 100 fois réduite grâce à la vaccination de routine.

Deux facteurs ont contribué à cette forte baisse : les enfants protégés par le nouveau vaccin et les adultes ayant une immunité naturelle acquise à l’époque « pré-vaccin ». Néanmoins, au fil des décennies, le nombre d’adultes américains ayant une immunité naturelle contre la coqueluche a progressivement diminué suite à la disparition de la population la plus âgée. Parallèlement, le nombre d’adultes américains susceptibles d’être atteints de coqueluche était en hausse, ouvrant à la voie à la résurgence.

En pratique, la protection conférée par le vaccin diminue progressivement au fil du temps. Il offre toutefois une protection à vie à 55% des personnes et en protègent 90% pendant plus d’une décennie.

Une maladie toujours mortelle

Pour mémoire, cette maladie est mortelle pour les nourrissons. Elle provoque des quintes de toux violentes et haletantes. Elle est responsable de 195 000 décès de nourrissons chaque année dans le monde. Aux Etats-Unis 17 972 cas ont été recensés en 2016, dont 6 décès de nourrissons selon le Centers for Disease Control. Les chercheurs précisent que la propagation se fait principalement via les enfants et les adolescents.

Les chercheurs concluent que bien que le vaccin soit efficace jusqu'à un certain âge, il existe une perte d'efficacité chez les personnes les plus âgées. Ils proposent d'optimiser le calendrier vaccinal."

le pharmacien

le pharmacien
Messages : 374
Enregistré le : lun. 1 août 2016 11:56

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar le pharmacien » mar. 3 avr. 2018 14:59

campagne de vaccination gratuite en Aquitaine

L'agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine organise une opération de vaccination contre la rougeole du 3 au 6 avril 2018 dans les universités de Bordeaux et de Poitiers, les deux foyers de l'épidémie actuelle.

Selon les derniers chiffres publiés, 740 personnes ont contracté la rougeole en Nouvelle-Aquitaine dont 500 en Gironde, 161 cas ont dû être hospitalisés et une jeune femme de 32 ans est décédée à Poitiers.

Afin de stopper cette épidémie, l'ARS de Nouvelle-Aquitaine met en place un « Vaccine Truck » sur le campus bordelais et un point vaccination à l'université de Poitiers, à partir d'aujourd'hui et jusqu'à vendredi prochain.

Au niveau national, plus de 1 000 cas ont été déclarés depuis le 6 novembre dernier (lire notre article « abonné »). L'ARS indique que, depuis le 1er novembre dernier, 42 étudiants ont été touchés par la rougeole, un étudiant sur trois a été hospitalisé et 100 % de ces étudiants n’étaient pas ou mal vaccinés.

le pharmacien

le pharmacien
Messages : 374
Enregistré le : lun. 1 août 2016 11:56

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar le pharmacien » mar. 17 avr. 2018 14:32

Rougeole : la HAS préconise de remplacer Rouvax par le ROR

Face à l'arrêt de commercialisation du vaccin monovalent Rouvax, la Haute Autorité de santé (HAS) a été contrainte de faire évoluer les recommandations vaccinales. Les enfants de moins de 12 mois chez lesquels la vaccination ne peut pas attendre se verront administrer le ROR.

En 2013, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) avait demandé que le Rouvax soit toujours parfaitement disponible, notamment en cas de situation d'urgence de vaccination post-exposition pour un nourrisson. Une obligation qui n'est désormais plus satisfaite, Sanofi Pasteur ayant annoncé en novembre dernier l'arrêt de commercialisation du Rouvax, dont les dernières doses arrivent à péremption ce mois-ci. Or les vaccins trivalents (rougeole-oreillons-rubéole ROR) M-M-RVAXPRO et PRIORIX n'ont pas l'indication pour être administrés avant les 9 mois d'un enfant.

La Haute Autorité de santé (HAS) vient de publier ses nouvelles recommandations vaccinales. Elle souligne d'abord « le risque accru de complications de la rougeole chez les nourrissons avant l'âge d’un an ». Après avoir pris en compte les recommandations internationales et la position de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la HAS constate « l'immunogénicité conférée par la vaccination avant l'âge de 12 mois malgré l'absence d'AMM et le manque de données disponibles avec les vaccins trivalents ROR avant l'âge de 9 mois », ainsi que « le profil de tolérance de la vaccination ROR avant l'âge de 12 mois (qui est) comparable à celui observé chez les nourrissons et enfants plus âgés ».

La HAS a aussi mis à jour les situations dans lesquelles une vaccination contre la rougeole est requise avant l'âge de 12 mois : prophylaxie post-exposition, voyage en zone d’endémie, infection par le VIH, attente de transplantation. Les nourrissons dans ces situations et recevant le ROR avant leurs 12 mois, devront ensuite recevoir les deux doses de ROR prévues par le calendrier vaccinal en vigueur (une dose à partir de 12 mois et une dose entre 16 et 18 mois) en respectant un intervalle minimal d’un mois entre les doses. La HAS rappelle que la vaccination n'est pas recommandée pour les nourrissons avant l'âge de 6 mois.

le pharmacien

le pharmacien
Messages : 374
Enregistré le : lun. 1 août 2016 11:56

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar le pharmacien » sam. 28 avr. 2018 05:04

Alerte DGS avril 2018

Près de 2 000 cas de rougeole ont été déclarés dans 78 départements depuis novembre 2017, avec un doublement du nombre de cas au cours du dernier mois. Bien que déjà élevé, le nombre de cas réels est probablement plus important, compte tenu d’une sous-déclaration estimée à 50%.

En conséquence, dans son avis du 23 avril 2018, le Haut Conseil de la santé publique a émis de nouvelles recommandations relatives à la stratégie de surveillance des cas de rougeole et à la priorisation de la confirmation biologique des cas en situation épidémique :

- maintien de la surveillance par le signalement sans délai de tout cas suspect de rougeole à l’ARS, en utilisant tout moyen à disposition (téléphone, télécopie, courriel, fiche DO), afin de suivre la dynamique de l’épidémie et d’assurer la gestion autour des cas. Il est rappelé qu’une investigation a minima autour de chaque cas est nécessaire afin d’identifier les personnes ou les situations à risque nécessitant la mise en œuvre rapide de mesures de gestion et de prévention de la maladie ;

- priorisation du diagnostic biologique de rougeole dans certaines situations spécifiques, notamment en présence de facteurs de gravité ;

- vaccination post-exposition, sans attendre la confirmation biologique des cas, en situation de cas groupés ou dans une région épidémique.

La DGS rappelle l’importance de la vérification du statut vaccinal vis-à-vis de la rougeole de toutes les personnes nées à partir de 1980, et particulièrement les enfants de 1 à 4 ans, les adolescents, les jeunes parents et les femmes en âge de procréer, en vue d’un rattrapage vaccinal le cas échéant.

le pharmacien

Marjorie
Messages : 1
Enregistré le : mar. 8 mai 2018 19:48

Re: vaccins obligatoires en 2018

Messagepar Marjorie » mar. 8 mai 2018 19:50

Bonsoir,
Est ce que le vaccin dtpolio coqueluche (uniquement ces 4 là) est encore disponible en France ?


Retourner vers « Elixir du Suédois »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités